12

5 la rEncontrE DE l autrE : lEs animaux ExotiquEs À la renaissance, les animaux exotiques sont très recherchés par les grands de ce monde. les rois et les papes les collec- tionnent dans des ménageries auxquelles certains artistes ont un accès privilégié. leurs œuvres sont devenues des témoignages précieux. le public découvrira ainsi le destin extraordinaire de l éléphant de léon X ou de Zarafa, la girafe de Charles X, dont l arrivée en occident a fait sensation. en 1793, la ménagerie du jardin des Plantes donne le signal de l essor des zoos, dont la popularité ne se dément pas. la France permet aux artistes d accéder aux animaux : c est l origine de l « art animalier », sous l impulsion de Barye et de delacroix. les artistes y trouvent des modèles de plus en plus variés.

a Pieter BoeL, études d un PorC-éPiC, 1669-1671, huilE sur toilE,

Dépôt Du muséE Du louvrE au muséE DEs BEaux-arts DE rEnnEs, 1895 © mBa,

rEnnEs, Dist. rmn-granD palais / aDélaïDE BEauDoin

b remBrandt harmensz. van rijn, dit remBrandt, an eLePhant, 1637,

craiE noirE Et fusain, British musEum, lonDrEs © thE British musEum,

lonDrEs, Dist. rmn-granD palais / thE trustEEs of thE British musEum

pagE DE DroitE : jean-jaCques BaCheLier, Les quatre Parties du monde

CaraCtérisées Par Les oiseaux qui y vivent : L amérique, 1760, paris,

BiBliothèquE Du muséum national D histoirE naturEllE © muséum national

D histoirE naturEllE, Dist. rmn / imagE Du mnhn, BiBliothèquE

a

b

Beauté animale / de dürer à jeff Koons