4

Beauté animale De Dürer à Jeff Koons granD palais, galEriEs nationalEs 21 mars 16 JuillEt 2012

Depuis la renaissance, artistes et naturalistes n ont cessé d observer les animaux et de les représenter avec toute l exactitude possible. néanmoins, le naturalisme s arrête là où commencent la norme et la morale : des critères éthiques et esthétiques sont mis en place, qui motivent les différences de point de vue. ainsi, les manières de repré- senter une même bête varient extraordinairement. Elles traduisent notre fascination et notre curiosité pour un monde qui n a pas fini de livrer sa diversité.

à travers des œuvres majeures, l exposition explore les rapports que les artistes, sou- vent de grands peintres et sculpteurs, entretiennent avec les animaux. Elle montre que le lien entre art et science, entre notre soif de connaissance de l animal et notre fasci- nation pour sa beauté, continue d être étroit.

peintures, dessins, sculptures, photographies, célèbres ou insolites la manifestation réunit environ 130 oeuvres remarquables de l art occidental, de la renaissance à nos jours, avec un parti pris radical et inédit : ne montrer que des œuvres où l animal est re- présenté seul et pour lui-même, hors de toute présence humaine. cette merveilleuse ménagerie mêlera le sauvage et le domestique, l étrange et le familier. scénarisée dans un souci de clarté et d accessibilité à tous les publics, l exposition sera une véritable fête pour les yeux.

PauLus Potter, tête de mouton, 1654, © muséE DEs BEaux-arts DE DiJon.

photo françois Jay